• head-foi

Tag Archives: pastorale sociale

Tsunamis 2

 

Tsunamis 2 *

1973, un raz de marée de 105 mètres.

En février dernier on apprenait que la Tour de Radio-Canada à Montréal était officiellement à vendre. Cette décision fait remonter à la mémoire bien des souffrances vécues par les familles et la communauté expropriées au début des années 1960 afin que soit réalisé la construction de cette tour de 24 étages. Selon les archives de la Ville de Montréal, 5 000 personnes furent déplacées du quartier communément appelé le « Faubourg à m’lasse »[1]. « La démolition des immeubles débute à l’automne 1963 et s’échelonnera sur plusieurs mois. Quelque 678 logements, 12 épiceries, 13 restaurants, huit garages et une vingtaine d’usines disparaîtront. Les familles délogées recevront de la Ville 12,50 $ par pièce que comptait leur habitation[2] ».

Lire la suite

La violence, c’est NON!

femme-im

La violence, c’est NON!

La « Campagne des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes » débutera le 25 novembre prochain, Journée internationale contre la violence faite aux femmes. Comme chaque année, ces douze jours d’action culmineront avec la commémoration du 6 décembre, en mémoire des 14 jeunes femmes tuées à l’école polytechnique de Montréal. Cet événement tragique fait partie de l’histoire du Québec. Il nous rappelle l’importance d’éduquer nos enfants et nous-mêmes à promouvoir une société juste, dans laquelle tout être humain peut grandir en fonction de ce qu’il ou elle est appelée à être et non en fonction de stéréotypes sexistes promus par le contexte social ambiant (publicité, culture, éducation, rôles sociaux…)

Lire la suite

La traite humaine: un sujet tristement actuel en ce début de février

Depuis les dernières semaines, les fugues se multiplient chez nos jeunes filles. Incompréhension, malaise, colère, crainte pour nos propres enfants ; que faire ? Ces fugues suscitent des émotions contradictoires et nous confrontent à la triste réalité de la traite des personnes à des fins d’exploitation sexuelle. Une pratique qui rapporte 12 milliards de dollars américains annuellement et qui implique « le transfert d’une personne d’un lieu à un autre sans nécessairement franchir les frontières »(1). La traite humaine ne touche pas seulement les pays en développement.

Lire la suite

Développement et Paix, le bras canadien de
« CARITAS INTERNATIONALIS »

À l’échelle de la planète, « Caritas Internationalis » partage l’une des plus importantes missions de l’Église Catholique, soit celle de servir les pauvres et de promouvoir la Charité et la Justice partout dans le monde .

Plus près de nous, la Caritas Amérique du Nord est composée de trois organisations des États-Unis et du Canada : « Catholic Charities USA (CCUSA), Catholic Relief Services (CRS) et Développement et Paix (Canada) ». Elles peuvent compter sur plusieurs dizaines de milliers de membres individuels et fournissent au travail uni de Caritas Internationalis certaines des plus importantes contributions à la réponse aux urgences, au développement, au plaidoyer et à d’autres programmes.

Pour répondre à cette importante mission que s’est donnée notre Église, Développement et Paix mène deux campagnes annuelles.

Lire la suite

Développement et Paix face au terrorisme

Depuis plusieurs mois maintenant, nous entendons parler de l’action terroriste menée par des mouvements islamistes tels que l’État islamique et Boko Haram. Les médias nous présentent sous tous les angles les horreurs dont ceux-ci se rendent coupables. Les analyses qui en sont faites montrent l’ampleur du phénomène et sa progression fulgurante. Les attentats contre des populations chrétiennes au Moyen-Orient, l’équipe de rédaction de Charlie Hebdo, des militaires canadiens, et plus près de nous les attentats à Saint-Jean-sur-Richelieu et au parlement d’Ottawa, nous ont fait réaliser que nous étions désormais en guerre. En fallait-il plus pour justifier l’urgence d’intervenir militairement?

Par contre, en portant davantage l’attention sur les exactions commises par des islamistes intégristes, ce qui a pour effet d’engendrer un état de panique générale, on perd en même temps un peu de notre capacité à considérer la situation de manière plus objective, à faire une analyse en profondeur qui prenne en compte la complexité de la situation. Entre autres éléments, la responsabilité des pays occidentaux dans la radicalisation de cohortes d’islamistes prêts à mourir pour leur cause.

Lire la suite