• head-foi

Tag Archives: débats de société

La violence, c’est NON!

femme-im

La violence, c’est NON!

La « Campagne des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes » débutera le 25 novembre prochain, Journée internationale contre la violence faite aux femmes. Comme chaque année, ces douze jours d’action culmineront avec la commémoration du 6 décembre, en mémoire des 14 jeunes femmes tuées à l’école polytechnique de Montréal. Cet événement tragique fait partie de l’histoire du Québec. Il nous rappelle l’importance d’éduquer nos enfants et nous-mêmes à promouvoir une société juste, dans laquelle tout être humain peut grandir en fonction de ce qu’il ou elle est appelée à être et non en fonction de stéréotypes sexistes promus par le contexte social ambiant (publicité, culture, éducation, rôles sociaux…)

Lire la suite

Ce n’est pas la faute au veau d’or

Pendant qu’à l’autre bout du monde des chrétiens sont persécutés, que des églises sont détruites et que des milliers de fidèles sont en fuite, nous au Québec, où coulent le lait et le miel, nous fermons, vendons ou démolissons nos églises. Il s’agit d’un problème de gros sous. Les ressources financières sont de plus en plus insuffisantes à cause de la désaffectation de fidèles potentiels. Quoi faire ?

Lire la suite

La colombe ou la bombe

Nos médias nous inondent d’actualités violentes. Nous en sommes accablés. Oui, c’est effrayant et c’est même révoltant. Nous cherchons à accuser l’autre comme si nous avions les mains propres. Dans notre révolte, nous souhaitons tout le mal possible à l’adversaire.

Lire la suite

Bâtir des murs… ou des ponts?

Je n’en reviens pas qu’encore de nos jours, on songe à construire des murs. Bien sûr je ne parle pas des murs d’une maison, il faut bien se tenir au chaud ou à l’abri des intempéries. Je parle de murs pour séparer des pays et par le fait même des populations. Pour moi, les murs sont des impasses.

Lire la suite

Au nom de Dieu

« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux », ce 27 janvier dernier, une déclaration historique a été signée par 300 personnalités musulmanes, dont des savants (en sciences islamiques), des intellectuels, et des dirigeants politiques, en provenance d’au moins 120 pays. La déclaration de Marrakech 2016 marque un tournant dans la manière de traiter de grands enjeux qui nous concernent nous aussi. J’en ai retenu trois :

  • le sort des minorités religieuses en monde musulman
  • la justification de la violence en évoquant le Coran
  • et la modernisation de l’interprétation du Coran

Lire la suite