• head-foi

Noël, Bonne Nouvelle de Dieu-avec-nous

En ces temps troubles où la Paix est mise à mal, comment sommes-nous interpelés à être artisan-es de Paix

Noël, Bonne Nouvelle de Dieu-avec-nous, Emmanuel, mais en contraste des nouvelles d’Alep… pas très bonnes ces jours-ci.

Comment ne pas ressentir cette tension entre tant d’espoirs déçus et nos hymnes d’Espérance paradoxale, pascale?

Lire la suite

Au nom de Dieu

« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux », ce 27 janvier dernier, une déclaration historique a été signée par 300 personnalités musulmanes, dont des savants (en sciences islamiques), des intellectuels, et des dirigeants politiques, en provenance d’au moins 120 pays. La déclaration de Marrakech 2016 marque un tournant dans la manière de traiter de grands enjeux qui nous concernent nous aussi. J’en ai retenu trois :

  • le sort des minorités religieuses en monde musulman
  • la justification de la violence en évoquant le Coran
  • et la modernisation de l’interprétation du Coran

Lire la suite

Encore faut-il qu’il y ait dialogue interreligieux!

Une nouvelle affiche a été apposée, au Centre diocésain, bien en vue. Au bas, le nom de l’organisme : « Prier au cœur du monde ». En ce début de janvier 2016, je me suis arrêté pour lire l’intention de prière proposée par le pape : « Pour que le dialogue sincère entre les hommes et les femmes de différentes religions porte des fruits de paix et de justice. » D’accord! Mais pour qu’un dialogue porte ses fruits, encore faut-il qu’il y ait dialogue. Alors je prie pour qu’il y ait dialogue, car je sais que ce n’est pas facile. Mais quand on se risque, ça marche…

Lire la suite

Jihad : combat, mais lequel?

Le chrétien aurait-il lui aussi un combat, une lutte à mener comparable à celui du musulman? Mais entendons-nous bien : le combat-jihad décrit dans le message récent du Conseil français du culte musulman (CFCM), suite aux attentats de Paris, dénonce vigoureusement la perversion du sens de ce mot par les terroristes de DAECH.

Lire la suite

Accueillir l’étranger, qu’est-ce à dire?

La lettre pastorale de la Commission épiscopale pour la justice et la paix de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), nous rappelle qu’« accueillir l’étranger n’est pas une option pour les chrétiens, mais une exigence de l’Évangile. »(note-1) : « J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli » (Matthieu 25, 35). Dans le texte original grec, le mot utilisé est « sunago » qu’on retrouve ailleurs dans l’Évangile. Sunago, c’est accueillir de telle sorte que l’autre fasse partie du groupe à part entière.

Lire la suite