• head-foi

Judas, la centième brebis?

Ce soir du dernier repas, Jésus «fut bouleversé … je vous le dis : l’un de vous me livrera… celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Un morceau de pain azyme qu’il a trempé probablement dans le maror ce mélange amer à base de raifort : rappel de l’amertume de l’esclavage en Égypte. Le Verbe de Dieu, du livre de l’Exode, était alors bouleversé : «J’ai vu la misère de mon peuple». « Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. » Le Verbe en Jésus fut de nouveau bouleversé.

Pourquoi a-t-il trahi?

La figure de Judas «le traître» se profile tout au cours de la Semaine sainte comme celle de Pierre qui va renier. Mais pour Pierre, on connaît le dénouement, alors que Judas…! Pourquoi a-t-il trahi? La question a reçu toutes sortes de réponses. 

Lire la suite

Ne nous soumets pas à l’épreuve

 

Les trois tentations de Jésus sont fondamentalement celles de tout être humain. Tentation du pouvoir sur le monde matériel, du pouvoir sur Dieu, et du pouvoir sur les humains. Autrement dit, nous sommes toujours confrontés au choix de servir l’autre en créant de la confiance envers lui, ou de s’en servir en le dominant ou le manipulant.

Dans la première tentation le diable dit à Jésus : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. ». C’est la tentation individuelle de chercher notre « nourriture » uniquement dans les biens visibles et sensibles. De chercher notre épanouissement dans la consommation, le confort, et la satisfaction des besoins immédiats. Mais pourtant, être pris dans ce tourbillon nous laisse le cœur en appétit.

Avons-nous faim de la Parole de Dieu ? Pendant le Carême, nous pourrions jeûner de temps à autre de ce qui nous divertit à la télévision ou à l’ordinateur pour se nourrir de la Parole de Dieu, par exemple, en allant sur le site «retraite dans la ville » pour recevoir chaque jour une méditation (http://careme.retraitedanslaville.org/)

Lire la suite

Noël, Bonne Nouvelle de Dieu-avec-nous

En ces temps troubles où la Paix est mise à mal, comment sommes-nous interpelés à être artisan-es de Paix

Noël, Bonne Nouvelle de Dieu-avec-nous, Emmanuel, mais en contraste des nouvelles d’Alep… pas très bonnes ces jours-ci.

Comment ne pas ressentir cette tension entre tant d’espoirs déçus et nos hymnes d’Espérance paradoxale, pascale?

Lire la suite

Au nom de Dieu

« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux », ce 27 janvier dernier, une déclaration historique a été signée par 300 personnalités musulmanes, dont des savants (en sciences islamiques), des intellectuels, et des dirigeants politiques, en provenance d’au moins 120 pays. La déclaration de Marrakech 2016 marque un tournant dans la manière de traiter de grands enjeux qui nous concernent nous aussi. J’en ai retenu trois :

  • le sort des minorités religieuses en monde musulman
  • la justification de la violence en évoquant le Coran
  • et la modernisation de l’interprétation du Coran

Lire la suite

Encore faut-il qu’il y ait dialogue interreligieux!

Une nouvelle affiche a été apposée, au Centre diocésain, bien en vue. Au bas, le nom de l’organisme : « Prier au cœur du monde ». En ce début de janvier 2016, je me suis arrêté pour lire l’intention de prière proposée par le pape : « Pour que le dialogue sincère entre les hommes et les femmes de différentes religions porte des fruits de paix et de justice. » D’accord! Mais pour qu’un dialogue porte ses fruits, encore faut-il qu’il y ait dialogue. Alors je prie pour qu’il y ait dialogue, car je sais que ce n’est pas facile. Mais quand on se risque, ça marche…

Lire la suite