Chaque année, quand les grands froids de l’hiver reprennent, les médias présentent des reportages sur les sans-abris puis, rapidement, ces personnes sans domicile fixe tombent dans l’oubli jusqu’à l’hiver suivant. Les itinérants sont souvent dépourvus de capacités pour combler leurs besoins de base et pour mener une vie normale, ce qui entraîne souvent le rejet de leurs proches ou le maintien d’un isolement, si les liens familiaux sont depuis longtemps coupés avec leur réseau.

Heureusement, il existe des organismes comme Les Porteurs d’espérance qui a pour mission d’accueillir ces individus, peu importe leurs conditions physiques, mentales ou sociales et de les aider à se reprendre en mains. Issu d’une volonté d’aide et de fraternité auprès des moins nantis de la société, ce projet, d’abord chapeauté par Cécile Béliveau, a pu voir le jour grâce au Phare de Longueuil qui parraine l’organisme encore à ce jour. Depuis, plusieurs bénévoles de cœur, jeunes et moins jeunes, se sont joints à Cécile et, ensemble, ils se font un devoir d’être présents pour les nombreux sans-abris sur le territoire de Longueuil.

L’organisme s’est donné le mandat d’accompagner ces individus, de les valoriser pour ce qu’ils sont. Les itinérants ont aussi la chance de se faire offrir des repas complets, au moins un samedi par mois, à l’église St-Mark, en plus d’être accompagnés quelques fois par mois d’une présence chaleureuse et bienveillante dans les lieux où ils tentent de survivre tant bien que mal, comme au Métro de Longueuil. Dans chacune des interventions effectuées auprès des itinérants, les membres des Porteurs d’espérance s’assurent de garder à l’esprit qu’il s’agit d’êtres humains qui méritent d’être respectés, aidés et aimés.

De l’amour, il y en a beaucoup chez les Porteurs d’espérance, comme en témoigne Lise Béliveau, impliquée dans le projet depuis les débuts : «Encore un samedi passé avec nos amis les itinérants. Un dîner fort apprécié de tous. Une ambiance presque de grande fête y régnait. À en juger par la photo ci-jointe, vous pouvez imaginer toute la reconnaissance de ces personnes qui nous visitent et qui acceptent un repas préparé avec amour. Toute une atmosphère de joie créée par la musique de certains bénévoles. Venez et vous verrez par vous-mêmes!»

Mais Les Porteurs d’espérance voit plus grand que ça… L’organisme veut aller plus loin et souhaite devenir autonome pour pouvoir offrir des services quotidiens aux itinérants du coin. Le rêve ultime pour Les Porteurs d’espérance serait d’ouvrir une maison et de pouvoir offrir diverses ressources sur place pour rendre les sans-abri plus autonomes : aide financière, aide sociale, aide juridique et administrative, en plus de repas et d’un bon lit.

Bien entendu, pour réaliser un tel projet, ça prend des moyens financiers. Pour financer leur projet, Les Porteurs d’espérance invite la population à un concert-bénéfice le vendredi 19 mai prochain à 19 h 30, à l’église St-Georges. Les billets sont en vente au presbytère de l’église à Longueuil au coût de 15,00$ chacun.

C’est un rendez-vous à mettre à votre agenda si vous voulez aider Les Porteurs d’espérance à réaliser sa mission : former une grande famille autour de ces personnes vulnérables qui gagnent à être mieux connues.

Lise Béliveau
Page Facebook