Crédit photo : Communications Narimane

 

Avez-vous déjà réfléchi à votre mission de vie? Avez-vous l’impression d’accomplir réellement ce pourquoi vous êtes destinés? Enfant, ressentiez-vous intérieurement un sentiment puissant, une sorte d’intuition lorsque vous pensiez secrètement à ce qui vous faisait vibrer? De nombreuses personnes affirment que oui. Or parmi ces gens, seuls quelques courageux écouteront leur petite voix intérieure et entreprendront, dès lors, la mission de réaliser leur vocation.

Répondre à l’appel

Dernièrement, nous avons eu vent de l’annonce de la sortie prochaine d’un album de chants sacrés par le chanteur Mario Pelchat. Un extrait du communiqué de presse nous a littéralement accrochées :

«Dans une église de Dolbeau, un petit garçon de 10 ans chante dans la chorale. […] Et il découvre, outre des chants religieux qui le touchent droit au cœur que, dans la vie, il ne veut être ni pompier ni médecin, mais chanteur. Ce petit garçon, c’est Mario Pelchat. Et sans trop qu’il le sache alors, germe en lui l’idée de l’album […] Agnus Dei.»

Mario savait qu’il réaliserait cet album un jour. D’autres personnalités connues ont déjà exprimé ouvertement avoir entendu un appel si fort dans leur jeunesse qu’ils n’ont pu faire autrement que de l’écouter. Pensons notamment à Éric Salvail, dont le désir de faire de la télévision n’est un secret pour personne ou à la chanteuse Valérie Carpentier, celle qui a remporté le titre de la «Voix du Québec», qui a révélé à son public un dessin réalisé lorsqu’elle était petite, où elle était sur une scène en train de chanter.

Entendre l’appel

Il n’y a pas que dans le domaine artistique que l’on entend parler de «mission de vie», de «rêve d’enfant réalisé» ou de «voix intérieure entendue». Mais ce qui nous interpelle dans tout ça, c’est de comprendre pourquoi des jeunes poursuivent leur route sans trop connaître leur raison d’être, sans même savoir tout à fait qui ils sont, alors que d’autres ne pourraient imaginer leur avenir sans se faire la promesse d’aller à la poursuite de leur rêve ou de leur passion. Dans une perspective de foi, nous appelons cela l’appel de Dieu. Comment entendre l’appel de Dieu et le comprendre? Comment faire pour le discerner?

La première vision

Mario Pelchat a commencé à chanter dans les églises à l’âge de 10 ans. C’est dans ces lieux de grande profondeur qu’il a su qu’il allait devenir un jour chanteur et qu’il a découvert sa foi. Se sentant bien dans cet univers, il avait programmé dans son cœur qu’il proposerait à son public, un jour, une musique qu’il aimait particulièrement, cette musique qui l’a fait connaître dans ses débuts comme chanteur, cette musique qui était également au cœur de sa foi chrétienne. Pourrait-on dire que cela a été son appel baptismal?

L’appel de Dieu

Par notre baptême, nous recevons la grâce de Dieu, par l’Esprit saint. Nous sommes oints, nous sommes Christ, nous sommes en Christ. Par Dieu, nous aurons peut-être le don de la foi… Mais il n’appartient qu’à nous d’écouter l’appel de Dieu. Il nous appelle tous (et oui !), car nous sommes toutes et tous enfants de Dieu.

Un jour, je discutais avec une amie sur l’appel de Dieu, en tenant mordicus à ma manière de penser : Dieu n’appelle pas tous les humains…! Évidemment, elle pensait l’inverse. Voici sa métaphore : Pour elle, l’appel de Dieu, c’est comme si on recevait un coup de téléphone à la maison.

  • Si on est absent et sans répondeur, on ne sait pas que quelqu’un a appelé;
  • Si on est absent et avec répondeur et que l’appelant laisse un message, on a le choix de rappeler ou non;
  • Si on est présent, on a le choix de répondre ou non à l’appel.

Pour l’appel de Dieu, ça se passe comment, concrètement? Ce n’est pas cartésien, mais ce n’est pas totalement irrationnel non plus! C’est un heureux mélange de raison, de foi et d’émotions. L’appel, c’est un temps de grâce. C’est un moment dans notre vie où on se fait «confirmer» intérieurement avoir pris la bonne voie. On sait et on réalise qu’on a maintenant tous les outils pour oeuvrer en ce sens. On sent qu’on n’est pas seul sur cette route. Recevoir et écouter l’appel de Dieu, c’est aussi comprendre les signes de Dieu dans notre vie.

Pourquoi on nous appelle

Qu’est-ce qu’on veut de nous? Le Seigneur nous interpelle pour être à sa suite pour marcher dans ses pas, pour oeuvrer de la même manière, pour accomplir quelque chose dans le monde. Lorsqu’on choisit de répondre favorablement à l’appel de Dieu puis à notre appel, qu’il soit vocationnel, professionnel, d’implication sociale, etc., cette réponse marque notre vie. Il faut chérir notre choix : en étant accompagné, en se formant, en discernant, en faisant des essais puis certainement quelques erreurs. Bref, il faut apprendre à vivre avec notre choix de vie. Comme on dit, c’est un «work in progress»!

Crédit photo : Julien Faugere

Souvent, ce n’est que plus tard que nous comprenons doucement la nature de notre appel. C’est donc rendu à ce stade-ci de sa carrière que Mario Pelchat a décidé de prendre une route différente comme chanteur avec la sortie d’un album de chants religieux. Il avait entendu l’appel dans son coeur depuis longtemps. Et il s’est souvenu de la joie qu’il ressentait lorsqu’il chantait dans l’église de son village natal tout étant conscient qu’il avait reçu un don de Dieu : une voix puissante et touchante. Ce don précieux, il le cultive parfaitement. Le petit Mario a entendu l’appel, mais c’est l’adulte accompli qui a su l’actualiser et comprendre les signes que Dieu lui envoyait dans sa vie. L’album Agnus Dei, sur lequel on peut entendre la voix enveloppante de Mario Pelchat qui chante accompagné de sept prêtres et d’un évêque, est un véritable cadeau pour le coeur et une source d’apaisement. C’est mission accomplie pour Mario Pelchat et les prêtres! Comme une écoute vaut mille mots, nous vous proposons d’écouter la chanson En ce pays https://www.youtube.com/watch?v=1Mph6YQ1faI que l’on retrouve sur l’album.