« L’EXPÉRIENCE HUMANITAIRE DE Mme RUTH LUNA-GERVAIS AU PÉROU »

Je vous présente une épouse, une mère de famille, une grand-mère, une infirmière, une éducatrice, une bénévole auprès des sidatiques en phase terminale, une missionnaire parmi nous. Ruth est une personne aux convictions profondément religieuses, qui a comme principaux modèles le Seigneur et la Vierge Marie. Elle vit la parole de l’Évangile dans ses actions.

« Le monde est ma mission. »
« La terre est ma maison. »
« La rue est le lieu de rencontre. »

Premier contact : J’ai connu Ruth en 1999, au cégep du Vieux-Montréal, alors que je faisais partie d’un comité chargé de l’organisation de l’animation musicale lors de l’assemblée régionale de Développement et Paix. Par la suite, elle s’est jointe au groupe local de Développement et Paix de Brossard. L’organisme ne lui était pas inconnu puisqu’elle en avait déjà fait partie au début des années 70, à Montréal, et par la suite, à Longueuil.

Ruth_Luna-GervaisPlus tard, elle rencontra son mari, M. Guy Gervais, missionnaire et pilote de brousse pour les Ailes de l’Espérance. Ils élevèrent trois enfants qui furent et qui sont sa fierté. Au début de ses activités de missionnaire, Ruth fut impliquée avec les pères Oblats durant deux ans au Suriname et, par la suite, au Guatemala, durant six ans mais alors avec ses jeunes enfants. Quel courage! Au tournant de l’an 2000, elle fit des stages de trois mois en République démocratique du Congo avec son mari, se spécialisant dans la formation de familles victimes du VIH-SIDA. Présentement, elle vit avec son mari à Brossard et elle trouve le temps, comme infirmière, d’aller offrir ses services bénévoles, deux fois par semaine, à la maison d’Hérelle, une résidence pour sidatiques en phase terminale. Chaque année, depuis près de 15 ans, elle part en mission dans son Pérou natal et y séjourne trois mois pour réaliser des projets d’aide aux enfants sidéens et aux jeunes drogués.

Sa motivation : C’est son amour de l’Évangile, en suivant les enseignements de Jésus-Christ d’une façon humble et joyeuse. C’est aussi Son annonce de la bonne nouvelle de Dieu parmi nous, et ce, au moyen de paraboles et d’enseignements où sont présents Son amour, Sa miséricorde, Sa joie et Sa paix. Pour elle, c’est la SOURCE, fontaine de la vie qui se réalise en partageant avec les plus humbles et les plus petits de son royaume. Elle démontre que Dieu est en nous par la méditation journalière de Ses enseignements, par la réalisation de Son amour pour chacun de nous et par les services rendus.

Ses premières réalisations au Pérou : Elle rejoint la congrégation des Pères Capucins au couvent « CITÉ DES ENFANTS ». Ils récupèrent les enfants de la rue avant qu’ils ne tombent dans une organisation criminelle de la rue.

  • Lima Ventanilla : Ruth rejoint la communauté la Sainte-Famille de Bordeaux, située dans une barriada (bidonville) très peuplée de gens vivant dans une extrême pauvreté; elle aide à l’éducation et à la santé de la population.
  • Lima : Elle se joint à la communauté thérapeutique Saint-Joseph ouvrier, un programme de réhabilitation de la dépendance à la drogue. On s’y occupe surtout des jeunes gens et des hommes drogués pour les guérir par différentes thérapies à  l’aide de médicaments. On les motive aussi par la Parole, par les conversations qui peuvent amener à la FOI et à la guérison, tout en améliorant leur mode de vie par des valeurs chrétiennes.
  • Lima : Foyer San-Camillo. Les religieux de San-Camillo ont donné un couvent transformé en hôpital pour les personnes souffrant du VIH-SIDA provenant des bidonvilles entourant Lima. Sur place, elle aide à l’application des différentes thérapies données par des médecins, des psychologues et des infirmières. Ces programmes sont adaptés selon l’âge et les besoins spécifiques des patients.
  • Arequipa : Ruth y fit plusieurs stages pour aider personnellement et financièrement le Père Jose Lukesi, (Carmélite) pour la construction et l’organisation d’une salle à manger avec un bon repas par jour pour les enfants vivant dans une extrême pauvreté.

Projets 2015 :

  • Foyer San-Camillo. Sa Mission est d’aider toutes les personnes souffrant du VIH-SIDA et issues d’un milieu social d’une extrême pauvreté, comme les bébés, les jeunes adolescents, les femmes, les hommes. On les aide grâce à l’ATELIER DES OUVRAGES MANUELS (tricote un rêve). Ce programme appuie les grands-mères et les mamans en enseignant différents travaux d’artisanat, de couture, de broderie, de tissage et de confection de cadres-photo en trois dimensions (une vraie beauté). Elles vendent leurs produits, ce qui les aide économiquement. Pendant que les mamans et grands-mamans suivent des cours, les enfants participent à des activités de gymnastique, de sport et d’informatique.
  • Communauté thérapeutique-programme San Jose.   C’est un programme professionnel doté d’un processus thérapeutique de récupération, de réhabilitation et de réintégration sociale pour les dépendants de la drogue. Le travail de Ruth consiste à motiver, à donner un sens à leur vie par des thérapies éducatives, sans oublier la motivation spirituelle par la parole de l’Évangile et par les conversations qui enthousiasment leur vie en partageant et en apportant la LUMIÈRE, L’ESPOIR ET LA PAIX.

Ses sources de financement : De retour au Canada, elle s’active à recueillir des dons des membres de sa famille et de ses amis qu’elle remercie du fond du cœur. Ses projets se réalisent avec la coopération de Terre Sans Frontières, de la Fondation Internationale Roncalli et aussi de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne et de membres de Développement et Paix.

Les réactions des jeunes : Ils la nomment « Sœur Ruth ». Ils mentionnent qu’elle leur apporte la lumière, parce qu’ils se sentent traités comme des personnes exceptionnelles. Elle les motive à changer leur régime de vie et les encourage à croire que Dieu est bon et qu’Il voit chacun comme une personne spéciale et unique. Elle les encourage et les motive à éviter la drogue et le milieu de la prostitution. Elle leur enseigne ces paroles du Padre Pio :

« Laisse ton passé à la miséricorde de Dieu, »
« Laisse ton présent à Son amour et »
« Laisse ton futur à la Providence. »

Ses projets futurs : Ruth espère pouvoir aider les femmes moins favorisées des bidonvilles de Lima à acheter le matériel nécessaire pour leur formation et leurs travaux artistiques et aussi divers équipements pour le centre de désintoxication, dont des ordinateurs.

Comment elle arrive à concilier son rôle d’épouse, de mère et de bénévole : Ruth mentionne qu’il faut beaucoup de planification et qu’elle doit être bien ordonnée dans toutes ses activités, priant le Seigneur de lui donner la SAGESSE. Elle trouve même du temps pour aider les membres de sa famille. Elle offre aussi de partager son expérience missionnaire en donnant des petites conférences. On peut la contacter à ruthlunagervais@hotmail.com